Le marché de la maison en bois

Professionnels : un créneau à ne pas négliger

Pour qui cherche à se lancer en franchise sur le marché du bâtiment ou de la rénovation, il est un secteur qu'il convient de garder à l'oeil. Peut-être le plus innovant de tous, il offre de multiples possibilités au client tout en concentrant de très nombreuses techniques chez les professionnels. Découverte.

Des techniques à la pointe

Matériau de construction de nos ancêtres depuis l'aube des temps, le bois n'a pas fini de faire parler de lui. Si on l'a oublié pendant quelques décennies au profit du béton et de l'acier, il revient en force pour ses qualités écologiques et structurelles. Grâce à des techniques qui évoluent sans cesse, les entrepreneurs franchisés ou non qui construisent des maisons en bois sont en capacité de répondre à toutes les exigences du consommateur du 21ème siècle, ainsi qu'à l'ensemble des réglementations. Les normes incendie, thermique, sismique, acoustique et bien entendu environnement ne sont plus un problème.

Avec des qualités esthétiques certaines et d'importants avantages en matière de construction (légèreté, inertie, rapidité d'exécution, environnement), le bois s'étend du secteur de la maison individuelle à ceux des équipements publics, du logement collectif et du secteur tertiaire. Aujourd'hui, plus d'une maison individuelle sur dix est en bois, et plus d'un agrandissement sur cinq. La moitié de ce bois provient des forêts de l'Hexagone après avoir été transformé par des entreprises locales.

L'attrait des bois locaux

Valorisation de l'économie locale, réduction de l'empreinte carbone, prix compétitifs… le bois produit localement a la côte. Les architectes et les maîtres d'ouvrage cherchent de plus en plus à mettre en valeur les essences produites dans leur région. Cela demande évidemment d'emprunter aux générations précédentes qui savaient construire avec les bois disponibles chez eux, ce qui permet de diversifier et d'enrichir les techniques à disposition.

Les avancées de la préfabrication

L'industrialisation de la production et de l'usinage des matériaux de construction a été pour beaucoup dans le développement des marchés. Au même titre que l'acier et le béton, le bois trouve aujourd'hui ses marques dans ces process grâce à des techniques comme les panneaux lamellé-croisé, ou CLT (de l'anglais cross-laminated timber), qui se voient de plus en plus fréquemment sur les chantiers de bâtiments en hauteur. Pourtant, 80 % des maisons en bois seraient encore construites au moyen d'une ossature de bois traditionnel, même si celle-ci répond désormais au normes en vigueur.

Quelques franchises de la maison en bois

Parmi les enseignes du secteur qui développent leur concept en franchise, on peut citer des marques comme Maison Écolo Bois, avec 15 agences implantées depuis fin 2008 ; Primobois, qui ne s'est lancé en franchise qu'en 2013 et compte déjà 13 points de vente ; et Natila, le premier constructeur français de maisons à ossature bois (37 emplacements). Pour un candidat à la franchise, l'apport personnel oscille généralement entre 30 000 € et 60 000 €. Un investissement raisonnable pour devenir franchisé dans un secteur qui n'a de cesse de croître !

Derniers articles de la rubrique