Le marché de l'immobilier repart enfin

2015 sera-t-elle une bonne année pour les franchisés du bâtiment ?

Depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2007, les professionnels du secteur constatent une chute généralisée du marché, en France comme à travers le reste du monde industrialisé. Pourtant, les chiffres recueillis depuis de début de 2015 semblent indiquer l'arrivée de la reprise tant attendue. De bonnes nouvelles pour les créateurs d'entreprises qui souhaitent se lancer en franchise dans le bâtiment ou la rénovation. Cependant, tous les experts ne sont pas aussi optimistes. Détails.

Un regain de dynamisme avant l'été

Fin juin dernier, les réseaux Guy Hocquet (450 emplacements) et Century 21 (850 points de vente) confirmaient la tendance positive en publiant le détail des transactions de leurs réseaux. Chez Guy Hocquet, on notait une hausse de 9,4 % par rapport à la période janvier – juin 2014. Le communiqué de Century 21 faisait état d'une progression de 15,2 % sur le premier semestre 2015 (en comparaison avec les transactions du premier semestre de l'année dernière).

Pour les deux franchiseurs comme pour l'ensemble de la profession, cette reprise s'explique simplement. La mise en application de la loi Alur de Cécile Duflot avait entraîné un déclin d'activité en mars 2014, et les bons chiffres d'avril et mai 2015 (+18 % et +20 % respectivement) suggèrent un effet de rebond. En outre, les taux de crédit plancher (environ 2 % au printemps de cette année) et le fléchissement des prix contribuent à expliquer cette reprise.

Un optimisme pourtant pas généralisé

Cependant, alors que nous approchons de 2016, des voix discordantes viennent contredire le choeur des optimistes. Parmi les pessimistes, le promoteur immobilier Nexity (220 agences et boutiques en France) faisait état de ses réserves dans sa note de conjoncture du mois d'octobre.

Comme le reste de la profession, Nexity a noté une hausse d'activité au premier semestre 2015, avec +13,2 % du volume des réservations. Pour son PDG Alain Dinin, cette progression est due en grande partie au dispositif Pinel, qui tend à ramener les investisseurs individuels sur le marché. L'investissement locatif est en reprise de +54 % sur le nombre d'investisseurs par rapport au premier semestre de 2014. Les particuliers forment désormais presque la moitié de l'activité de Nexity. En revanche, les primo accédants se font rares, avec un recul de 7 % au premier semestre 2015, par rapport à la même période de l'année dernière, ce qui ramène leur part à seulement 20 % de l'activité. Au total, les accédants ne sont que 27 % au premier semestre 2015, alors qu'ils étaient près de 40 % au premier semestre 2014.

En dépit de chiffres encourageants, Alain Dinin fait part de ses inquiétudes en se basant sur le recul des permis de construire : 6 % de moins cette année. Pour le patron de Nexity, la progression est réelle, mais les pouvoirs publics et les professionnels ont encore du travail à abattre. Pour les franchisés et les futurs franchisés du secteur du bâtiment et de la rénovation, le message est clair.

Derniers articles de la rubrique