Se mettre à son compte en tant que paysagiste

Pourquoi choisir la franchise ?

Devenir franchisé dans le secteur du paysage n'est pas aussi difficile qu'on l'imagine. Bien entendu, comme toute création d'entreprise ou lancement d'activité, cela demande beaucoup de travail, et le succès n'est jamais garanti. Pourtant, rejoindre un réseau de franchise apporte bien des avantages à un créateur d'entreprise. Panorama.

Un marché porteur

En France, le secteur de l'horticulture et du paysage regroupe plus de 60.000 entreprises, ce qui correspond à 150.000 emplois au bas mot. Au milieu des affaires de production de végétaux, comme les pépinières, et des entreprises de vente et distribution, on compte pas moins de 20.000 entreprises du paysage; soit 80.000 emplois. Les paysagistes forment une bulle d'emploi qui recrute malgré la crise et a parfois du mal à trouver des candidats. Horticulteurs, ouvriers et techniciens polyvalents y sont toujours les bienvenus.

Si les grandes entreprises du secteur sont capables de répondre aux appels d'offre des marchés publics, travaillant ainsi pour les municipalités, les promoteurs immobiliers ou les collectivités territoriales, la majorité des paysagistes s'adressent aux particuliers. Ce sont ces segments du marché qui sont visés par les concepts de franchise.

Le paysagisme et la franchise

Pour un créateur d'entreprise, signer un contrat de franchise est un excellent moyen de se lancer. Inutile d'être un vétéran du secteur, puisque l'enseigne se charge de la formation initiale. Nul besoin de bâtir une réputation au fil des années, puisqu'on travaille sous une marque déjà connue du public.

Chaque procédure de la vie de l'entreprise est identifiée dans un manuel opératoire, et l'équipe de la tête de réseau se tient prête à assister tous ses partenaires franchisés. Ceux-ci disposent d'ailleurs d'outils spécifiquement conçus pour leur simplifier la vie, comme une centrale d'achat, une ligne téléphonique d'assistance technico-commerciale, des logiciels de gestion, etc.

Des exemples de concepts

Daniel Moquet, c'est un réseau créé en 2004 et ouvert à la franchise en 2005 après pas moins d'un quart de siècle d'expérience dans le paysage. L'enseigne est aujourd'hui forte de plus de 100 implantations. Le concept se spécialise dans les aménagements d'extérieurs de pavillons grâce à une technique spécifique. Pour devenir franchisé Daniel Moquet, le réseau demande des droits d'entrée de 41.400 euros, un investissement personnel de 40.000 euros pour un total de 250.000 euros. Le contrat de franchise est signé pour sept ans.

Le réseau Lippi s'est positionné sur le marché de la clôture, où il occupe la deuxième place en France. Ouvert à la franchise depuis seulement 2013, avec deux implantations de franchisés, cette entreprise se spécialise dans les clôtures, les portails et les grillages. Ses franchisés sont amenés à travailler autant avec les collectivités que les entreprises et les particuliers. Afin d'entrer dans le réseau en tant que franchisé, il sera nécessaire de débourser 9500 euros de droits et d'apporter une somme de 30.000 euros. La surface moyenne du point de vente est de 300 m².

Derniers articles de la rubrique